Vivre ensemble

Voyage en terre écolo…

smartcity-rechauffement-climatique

La semaine européenne du développement durable, qui se tiendra cette année du 30 mai au 5 juin, est l’occasion de mettre en lumière de nombreux projets et événements menés à travers les 34 pays de l’UE en faveur de l’environnement. L’an dernier, ce sont 6 035 initiatives qui ont été promues, dont 1 566 en France et dans les DOM-TOM.

En attendant de découvrir les initiatives locales près de chez vous, prenons le large et découvrons 5 pays qui ont vu naître de remarquables projets en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique.

Suisse

L’air pur, les lacs et les montagnes sont associés à la qualité de vie en Suisse. Au fil des ans, la Suisse a adopté des lois qui ont permis aux terres agricoles de se développer et empêché que celles-ci ne soient utilisées pour développer des infrastructures.

Crédit photos : OFEV Christian Koch Julius Heinemann

Dans cette perspective, la loi sur l’Aménagement du territoire, soutenue par la population en 2013, poursuit deux objectifs :

  • mieux utiliser les surfaces disponibles,
  • lutter contre l’expansion urbaine.

Concrètement, il s’agit d’optimiser le m² par habitant et de limiter la dispersion des habitations.

Crédit photo : OFEV – Emanuel Ammon

Le Projet de territoire suisse offre par ailleurs un cadre d’orientation et une aide à la décision pour le développement territorial du pays. Certains espaces ont donc la priorité sur tout type de projet, qu’il soit énergétique, industriel ou de transport.

Ces lois et mesures permettent de sauvegarder les paysages et d’offrir un cadre de vie exceptionnel aux Suisses.

Au Danemark

Pionnier dans la lutte contre le réchauffement climatique, le Danemark bat des records en matière d’énergie éolienne, de lutte contre le gaspillage alimentaire ou les émissions de carbone.

Depuis la crise du pétrole de 1973, le Danemark a mené une politique ambitieuse pour diversifier son bouquet énergétique, et remplacer les énergies fossiles et nucléaires par le renouvelable. Objectif ? Supprimer totalement les énergies fossiles de la production de chaleur et d’électricité en 2035. Le Danemark est ainsi aujourd’hui le pays le plus avancé dans le monde en termes de transition énergétique.

Symbole de cette transition assumée, la conception du premier super-réseau éolien offshore mondial baptisé « Kriegers Flak ». Ce parc éolien repense les réseaux énergétiques par zone avec probablement une connexion vers la Grande Bretagne et les Pays-Bas. L’énergie renouvelable est ici réfléchie de façon durable et mondiale. Kriegers Flak devrait commencer à produire de l’électricité vers 2022. Offrant au regard un très beau mariage de l’air et de l’eau.

kriegers-flak

Colombie

La Colombie compte 56 330 espèces de plantes et d’animaux, ce qui en fait, après le Brésil, le deuxième pays le plus riche au monde en matière de biodiversité. Avec plus de 300 écosystèmes différents, on ne peut tomber que sous le charme de ce pays béni par la nature, avec ses paysages et sa végétation luxuriante : sommets enneigés, paramo, déserts, forêts tropicales humides et sèches.

Bien que le pays soit responsable de déforestation, la Colombie travaille d’arrache-pied en adoptant des lois favorables à la durabilité de l’environnement. En témoigne l’indice de performance environnementale du pays, l’EPI, de 76,8 en 2018, qui en fait l’un des pays les plus verts du monde. Suite à l’accord de paix marquant la fin de 60 ans de guerre civile, la Colombie est en passe de devenir championne de l’écotourisme.

Costa Rica

Le Costa Rica est réputé pour ses paysages magnifiques et fascinants. Le vert dans son environnement est clairement évident à première vue. Le pays a pris des mesures sévères pour éviter la pollution de l’air et de l’eau et espère parvenir à un environnement neutre en carbone d’ici 2021. En 2017, le pays a fonctionné pendant 300 jours avec une énergie produite à 100 % par le renouvelable, en partie grâce à ses cascades, source d’énergie hydraulique.

Au Costa Rica, le droit à « un environnement sain » est inscrit dans la constitution. En plus d’être l’un des pays les plus verts du monde, le Costa Rica est également considéré comme l’un des pays les plus heureux.

Le Bhoutan

Les Bhoutanais vivent en harmonie avec leur environnement. De religion bouddhiste, Dieu est partout : dans les arbres, les montagnes, les rivières.

Niché au cœur de l’Himalaya, le Bhoutan est connu pour l’originalité de son développement économique. La sauvegarde de l’environnement et la promotion du développement durable font partie du Bonheur National Brut (BNB) instauré en 1972 à la place du Produit intérieur brut (PIB).

Le Bhoutan peut profiter de l’énergie hydraulique alimentée par ses rivières. Son modèle agricole traditionnel promeut l’utilisation de compost naturel comme fertilisant. Grâce à la faible utilisation de pesticide, 90 % des habitants possèdent des terres à 99 % bio. Le Bhoutan vise à devenir le premier pays à l’agriculture entièrement biologique.

« Notre terrain est montagneux. Lorsque nous utilisons des produits chimiques, ils ruissèlent et contaminent l’eau et les plantes. Nous avons besoin de prendre en compte l’ensemble de l’environnement. La plupart de nos pratiques sont issues de l’agriculture traditionnelle, nous sommes donc déjà majoritairement biologiques de toute façon. » Pema Gyamtsho, ministre de l’Agriculture, lors du Sommet sur le développement durable de New Dehli

A travers ce voyage, on voit combien la nature, quand elle (re)prend ses droits, nous livre un magnifique spectacle.

 

Crédits photos : Pixabay, houseofswitzerland.org

En savoir plus sur la semaine européenne du développement durable