Smart city

Mieux vivre en ville 2021

mieux vivre en ville

Pour sa 3ème édition, le programme Mieux vivre en ville donne la parole aux experts à travers des webinaires, podcasts et échanges pour promouvoir le bien-être urbain. Des échanges animés, enrichissants qui ont été marqués par la remise très attendue du Wellbeing Cities award. L’occasion de mettre en lumière des projets novateurs imaginés pour le bien-être urbain et de récompenser la meilleure initiative.

Le Wellbeing Cities Award

Depuis sa création en 2018, le Wellbeing Cities Award a rassemblé plus de 40 villes de tous les continents et réuni plus de 1 500 experts urbains de tous les secteurs pour avancer dans la discussion sur le ” bien-être ” des habitants dans les grandes agglomérations.

Cet événement est née de l’initiative de la fondation Newcities, organisme indépendant à but non lucratif basé à Montréal. Sa mission ? Créer des opportunités d’échange de meilleures pratiques entre les villes, les entreprises et la société civile dans le monde entier. Le Wellbeing Cities Award est ainsi l’occasion de mettre en lumière ces initiatives.

Retour sur la dernière édition.

Bogota, Colombie, la grande gagnante : “El Systema Distrital de Cuidado”

Bogota, la capitale colombienne cherche à rééquilibrer la charge sociale entre les femmes, les hommes et les pouvoirs publics. Il s’agit d’un nouveau programme pour réduire les inégalités et améliorer le bien-être des femmes.

Lancé en octobre 2020, en pleine pandémie, le Systema Distrital de Cuidado prétend rééquilibrer la charge entre les femmes, les hommes et les pouvoirs publics, afin que les femmes puissent prendre du temps pour elles-mêmes.
Libérer les femmes du temps du travail domestique dans les secteurs populaires, c’est leur donner la possibilité de reprendre leur scolarité ou se lancer dans une formation, de faire du yoga ou d’apprendre à faire du vélo, à utiliser un ordinateur ou les réseaux sociaux…

Selon l’Enquête nationale d’utilisation du temps (ENUT) de 2017, neuf femmes sur dix consacrent en moyenne cinq heures et demie par jour à des tâches domestiques sans aucune rémunération. Du temps à redistribuer pour leur développement et leur bien être personnel.

Un programme social innovant qui permet à Bogota d’être la ville du mieux vivre 2021.

Découvrez la présentation complète du programme par le maire Claudia López Hernández, qui permet à Bogota d’être la ville la plus inclusive et équitable :

Les autres finalistes du Wellbeing Cities Award 2021

Chennai, Inde – Application d’aide aux déplacements

Cyclistes de Ramallah

Chennai, la capitale de l’Etat du Tamil Nadu, tente de promouvoir la marche et le vélo à travers une application d’aide aux déplacements.

Avec 10 millions d’habitants sur la côte orientale de l’inde, des voitures, tuk-tuks, scooters… la capitale est gorgée d’embouteillages gigantesques et récurrents. Stress, pollution, nuisances sonores, dangers… une situation anxiogène qui ne peut perdurer. Décongestionner la ville en favorisant le déplacement à pied et à vélo est une priorité pour offrir une meilleure qualité de vie à ses habitants. Il s’agit d’un vrai challenge dans une ville où les infrastructures pour les cyclistes sont inexistantes et où ce mode de transport est assimilé souvent à de la pauvreté ou du marginalisme.

APPLICATION STRIDE

Stride, l’application fondée sur la « production participative »

Les habitants sont invités à télécharger une application d’aide aux déplacements.

Ce dispositif novateur, qui repose sur la « production participative », retrace les trajets des utilisateurs et les incite à signaler les dangers, les carrefours saturés… afin que chacun puisse prendre les bonnes décisions dans le choix d’itinéraires.

Ramallah, Palestine – le Forum d’expertise

Ramallah, ville moderne de la Palestine, a développé le Forum d’expertise, une initiative axée sur la santé et le bien-être des personnes âgées.

La municipalité mise sur une politique de résilience pour faire de Ramallah une ville optimiste, viable, inclusive, fière de sa culture et de son avenir.Lancée il y a 3 ans par la municipalité, l’objectif est fondé sur le slogan « Leave no one behind », c’est-à-dire ne laisser personne de côté.

Or, même si de nombreux projets ont émergé, très peu ont été mis en place pour les seniors. De ce constatest né le projet « Forum d’expertise » afin de donner la possibilité aux seniors de s’engager dans des activités physiques, intellectuelles, sociales et culturelles. Le Forum compte actuellement 350 membres, hommes et femmes, issus de tous les milieux sociaux. C’est un lieu communautaire de partage qui propose de devenir acteur de ses activités, de les penser et de les animer. L’initiative permet d’encourager la coopération intergénérationnelle et le partage de connaissances.

Strasbourg, France – Le Sport pour l’inclusion des réfugiés et demandeurs d’asile.

Strasbourg, capital européenne, fait de l’accueil des réfugiés et des demandeurs d’asile une priorité. Dans cette optique, elle mise sur le sport, langage universelle, comme un accélérateur d’inclusion et de citoyenneté au service des personnes refugiés.

Le sport est un vecteur d’émancipation, de bien être mais aussi de cohésion sociale et de vivre ensemble.
Bon pour la santé, le sport brise les obstacles, favorise le désenclavement et stimule la confiance et l’esprit collectif, en insufflant un sentiment d’appartenance, ce qui favorise l’ouverture aux autres. 

Concrètement, le programme “Inclusion par le sport” permet d’initier à la pratique d’un sport non maîtrisé (vélo, nage), ou tout simplement de bouger. L’objectif est de passer de 250 bénéficiaires en 2020 à 600 en 2024.

Ecoutez le témoignage de Mirachi Fllzanxa :”Le vélo c’est prendre la liberté”:

Vancouver, Canada – Places for People

Vancouver s’est lancée dans un programme qui consiste à repenser la façon dont ses habitants partagent l’espace public.   À travers l’initiative “Places for People”, Vancouver développe une approche basée sur l’équité et la participation de tous, pour relever les défis démographiques, environnementaux et sanitaires lié à la pandémie de COVID-19. Elle planifie une stratégie sur le long terme, sur 30 ans, pour améliorer l’espace public et faire de son centre-ville un lieu de divertissement et d’implication de tous et toutes.

espaces partagés
Partage des espaces favoris de la ville de Vancouver
Votre avis sur les espaces publics