Smart city

Grand Prix des Initiatives Smart Cities : les gagnants 2018

Eureka-montpellier

Comment construire la ville de demain ?

Fin octobre 2018, pour sa deuxième édition, le palmarès Forum Smart City Paris La Tribune récompensait les plus belles initiatives en la matière. L’action des collectivités locales était notée selon 5 critères : l’innovation, l’utilité sociétale, la participation au développement économique, l’impact environnemental et les perspectives d’évolution. L’occasion de découvrir des initiatives toutes passionnantes et qui dessinent le monde de demain. Zoom sur les gagnants des catégories Smart City, ville moyenne et Grand Paris.

Montpellier, smartcity de l’année, grâce à son EcoCité

On connaît Montpellier pour son soleil et son accent du sud, mais saviez-vous que la ville est considérée comme la troisième smart city de France ? Le palmarès La Tribune donne un nouveau coup de projecteur sur Son EcoCité, un laboratoire urbain grandeur nature s’étendant sur 2500 hectares. A travers ce territoire, la ville expérimente une nouvelle manière de vivre ensemble, de gérer l’énergie, d’intégrer la nature et de se déplacer. Tous les aspects du cadre de vie sont donc conçus à cette fin, que ce soient les commerces, les transports, les logements ou la place de la nature dans la ville.

Concrètement, les expérimentations concernent deux quartiers pilotes :

Crédits : Montpellier3m
  • L’ilot de la Mantilla (32 000m2), composé de 7 bâtiments autour d’un îlot central de 2 000 m2 d’espaces verts, est centré principalement sur la performance énergétique. Le chauffage et la climatisation y sont renouvelables à plus de 80 %. Un système d’échange d’information numérique complexe collecte et gère les données de plus de 1 000 capteurs (eau chaude, eau froide, électricité, etc.), ce qui permet de diffuser les informations (énergies, eau, sécurité, accès, parking…) aux différents acteurs.
  • Le quartier Eureka (30 hectares) est un projet urbain écologique, économique et intergénérationnel qui offre à la fois des logements, des bureaux, des commerces et des activités. Dans ce quartier, les innovations sont pensées notamment pour favoriser le “bien vieillir‘ (intégration d’un ehpad, adaptation des aménagements du quartier aux déplacements des seniors, construction d’un pôle tertiaire dédié à la Silver Economy…)

Découvrir Eureka :

En savoir plus :

https://www.entreprendre-montpellier.com/fr/grands-projets/la-cite-intelligente

La communauté de l’agglomération havraise récompensée pour son Smart Port City (catégorie “ville moyenne”)

Les innovations dans le domaine de la ville intelligente ne sont pas l’apanage des grandes métropoles. Ainsi, au Havre, “Smart port city” est un vaste projet qui vise à combiner “ville intelligente” et “port du futur”, et transformer, en 10 ans, l’agglomération havraise via l’innovation, à travers 3 axes de développement : la transition technologique, la transition écologique et la construction d’une interface ville-port.

crédit Port 2000 au Havre © Vincent Rustuel

Parmi les projets en cours, quelques exemples :

  • la création d’une halle technologique pour tester de nouvelles solutions en matière de logistique, de fluidification de la marchandise et de cyber-sécurité.
  • le Mobi Smart Port , système innovant de gestion et d’information de trafic prédictif intégrant notamment les mouvements des ponts mobiles sur la zone industrialo-portuaire,
  • Le Port Center du futur dont l’objectif est de donner envie à tous de “vivre le port” à travers notamment des expériences virtuelles ou encore un show-room .

Pour en savoir, plus, nous vous invitons à découvrir ‘initiative Smart port city en video :

L’agglomération Coeur d’Essonne saluée pour son projet “Coeur d’Essonne, territoire pionnier de la transition écologique et alimentaire” (catégorie Smart City du Grand Paris)

C’est ici une initiative pour le moins originale qui a été récompensée. Imaginez une base aérienne reconvertie en lieu de culture de légumes bio : c’est le pari audacieux et innovant de l’association Fermes d’avenir. A 25 km au sud de Paris, cette ancienne base de l’armée de l’air doit accueillir un pôle d’agriculture biologique innovant de 75 hectares, à la tête d’un réseau de 100 fermes pilotes sur le territoire de Coeur Essone. Ce réseau devrait, à terme, nourrir 10% des habitants et approvisionner 50% de la restauration collective en produits issus de l’agriculture biologique locale.

Crédits : Clément Osé / Fermes d’Avenir

Pour atteindre ces objectifs, le projet cherche à favoriser l’installation et la formation des agriculteurs et la mise en place de circuits locaux de distribution; le numérique permettra par ailleurs de promouvoir la consommation locale et de sensibiliser la population à d’autres pratiques alimentaires. Dans ce projet, c’est l’ensemble de la filière qui est prise en compte (emploi, formation, préservation des sols, etc.) invitant à une profonde transformation du monde agricole.

Pour en savoir plus, découvrez l’allocution de Eric Braive, président de Coeur d’Essonne Agglomération, lors de la remise du prix :