Architecture et design

Quelles sont les tendances de 2020 ?

En matière d’architecture, l’heure est aux constructions écologiques, modulables et financièrement accessibles. Rétrospection sur ce qui a marqué l’année 2019 et les premières tendances de l’année 2020.

L’habitat passif

L’habitat passif permet d’optimiser et de contrôler sa consommation  énergétique. C’est une construction durable qui produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Ce type de bâtiment privilégie des sources de lumière et de chaleur naturelle mais également des matériaux durables. Ces constructions séduisent de plus en plus pour leur confort et leur caractère écologique.

Elithis Danube
Crédit photo : Elithis.fr

En France, à Strasbourg, le studio Xtu Architects a conçu la première tour d’habitation à énergie positive au monde. Elithis Danube, c’est son nom, est bardée de panneaux solaires et de capteurs favorisant une communication intelligente entre les locataires et leur habitation.

Les maisons modulables

Une maison modulaire est une maison préfabriquée qui se compose de plusieurs sections appelées modules. Les modules s’assemblent pour créer une seule maison.

maison modulaire

 

La maison modulaire représente une alternative de choix pour obtenir un espace à vivre confortable, fonctionnel et écologique, à moindre coût mais aussi sans ouverture de chantier de travaux.

De plus en plus de constructeurs se spécialisent dans ce type d’habitat et proposent une construction sur mesure dans le choix des matériaux.

La construction est écologique avec de nombreuses innovations comme la toiture solaire, le système de récupération d’eau de pluie, les éoliennes…

Certaines maisons ont même la particularité de s’adapter à toutes les étapes de la vie (naissance ou départ d’un enfant) via l’ajout ou la suppression de modules.

 

L’utilisation de matériaux éco-responsable

Le principe de l’économie circulaire est de plus en plus appliqué à l’architecture. Des fabricants toujours plus nombreux proposent du matériel de second œuvre ou encore des matériaux recyclés comme le pneu, l’argile avec la brique de terre cuite, le béton de chanvre, les panneaux isolants en liège ou encore la ouate de cellulose obtenue à partir de papiers recyclés.

scavenger hut
Crédit photo : Architecte Les Eerkes et Anna Hoover pour le studio “Scavenger Hut”

Ces matériaux naturels diminuent l’impact écologique qu’ils peuvent avoir lors de leur production. Qu’il s’agisse de la toiture, des fondations, des planchers ou de l’isolation, toute une maison peut être conçue de façon à être respectueuse de l’environnement.

Le béton de lin est un matériel performant thermiquement. Le lin permet de conserver ou de créer de l’inertie aux murs.

 

En termes de coût, ces matériaux peuvent être plus onéreux, mais cette dépense est compensée à long terme. La pose d’une isolation 100 % étanche permet d’éviter les pertes énergétiques et donc de réduire les factures d’électricité sur le long terme.

Intérieur du Scavenger Hut réalisé par le cabinet d’architecte Les Eerkes et Anna Hoover

Enfin, les matériaux écologiques préservent la santé des occupants car ils sont moins toxiques à long terme que des matériaux « traditionnellement » utilisés comme la laine minérale ou les isolants à pulvériser.  Ils ne dégagent pas de substance nocive en cas de contact avec l’eau ou le feu par exemple.

Réhabiliter plutôt que construire

La réhabilitation du bâti ancien s’inscrit dans une double dynamique. Il s’agit à la fois d’améliorer, de transformer et d’adapter l’ancien aux exigences contemporaines tout en luttant contre le changement climatique.

Correia Architectes & associés
Crédit photo : Projet de réhabilitation du cabinet Correia Architectes & associés

La réhabilitation donne des résultats écologiquement plus rentables que la destruction de barres d’immeubles et la reconstruction.  Il est important pour les collectivités d’envisager de plus en plus la rénovation afin de répondre aux problématiques urbaines, sociales et environnementales.

A Montech dans le Tarn et Garonne (82), une ancienne papeterie a été réhabilitée pour devenir un lieu de vie de la commune avec une médiathèque, une ludothèque et un cyberespace. Le cachet de l’ancien est très fort et se marie harmonieusement avec des matériaux modernes et avant-gardistes.

De nombreux architectes pionniers se spécialisent dans cette forme de rénovation durable.

Les espaces ouverts et polyvalents

Les modes de vie des nouvelles générations influencent l’architecture en la rendant plus polyvalente et plus modulaire : les cloisons sont éliminées, les meubles plus fonctionnels et l’expérience d’habitat est unique. À l’image du Lumicène, l’habitat de demain se module au gré des saisons, et reconfigure l’espace à vivre de la maison.

lumicene
Crédit photo : Lumicene

Dans un tout autre registre, les petits espaces font leur révolution. Ces petits habitats inspirés de la culture tokyoïte mélangent minimalisme et aménagement fonctionnel. Avec la flambée des prix de l’immobilier, le choix d’un espace plus petit est de plus en plus envisagé tant qu’il demeure confortable et fonctionnel.

Ici, le cabinet d’architecte INT2 ARCHITECTS a fait le choix de séparer sans cloison afin d’agrandir visuellement l’espace. Le coin bureau et nuit est surélevé afin de jouer le rôle de séparation et d’y ajouter des éléments de rangement.