Architecture et design

Notre top 10 des architectures les plus insolites

L’architecture est le terrain de toutes les créativités. Formes disruptives, couleurs inhabituelles, matériaux peu communs… Parfois, le merveilleux (ou l’étrange diront certains) s’invite dans l’œuvre d’architectes, qui nous invitent à plonger dans leur univers onirique. Goûtons à cette douce parenthèse et découvrons 10 architectures pour le moins surprenantes.

Le Musée royal de l’Ontario, Etats-Unis

Ici, ce sont deux époques qui s’entrechoquent et s’imbriquent. Si le Musée Royal de l’Ontario a été fondé en 1912, son extension a vu le jour en 2007. La forme du bâtiment rappelle celle du cristal (d’où son nom, le Michael Lee-Chin Crystal).

La structure extérieure est composée à 25% de verre et à 75% de bandes d’aluminium filées. Ce projet, imaginé par l’architecte Daniel Libeskind, a été considéré comme l’un des plus difficiles à réaliser techniquement en Amérique du Nord.

Le Aldar Headquarters, Emirats Arabes Unis

Ce gratte-ciel de 110 mètres de haut et de 23 étages a été inauguré en 2010 à Abu Dhabi, ville de toutes les mégalomanies. Mais ce bâtiment se démarque, de par sa forme originale en pièce de monnaie, très rare pour des édifices de cette taille. L’architecte Marwan Zgheib s’est inspiré de la figure du pentagramme, symbole de perfection. Le bâtiment abrite aujourd’hui le siège social du groupe immobilier Aldar.

L’école chat, Allemagne

Loin des gratte-ciels des Emirats Arabes Unis, cette jolie école que l’on aimerait tous avoir fréquentée, a été construite en 2011 par les architectes Tomi Ungerer et Ayla-Suzan Yöndel. Cette école hors norme représente un chat dans la position du sphinx, installé sur ses quatre pattes, prêt à bondir. Pour entrer, les enfants doivent passer par la bouche du félin. Les pattes sont des espaces destinés aux jeux et à la sieste. Derrière, la queue du matou prend la forme d’un toboggan, qui offre les joies de la glissade aux enfants.

Le Haewoojae Museum de Suwon ou la Maison Cuvette, Corée du Sud

Crédit photo : kotaku.com

Beaucoup moins poétique, mais pour le moins insolite, Haewoojae est une maison construite en forme de cuvette de WC ! Cette maison de 240 m2 au sol est née de l’imagination du maire de la commune de Suwon, qui lança une campagne pour l’amélioration des toilettes publiques dans le pays, et qui devint, en 1999, le premier président l’organisation Internationale des Toilettes (ONG).

Cette maison abrite aujourd’hui le premier musée au monde dédié aux lieux d’aisances.

L’hôtel Inntel, Pays-Bas

Crédit photo ©zaanstreek.nl

Changement radical de décors avec cet hôtel situé à Amsterdam, ouvert en 2010 et réalisé par l’architecte Wilfried van Winden. Ce dernier a souhaité ici rendre hommage à l’architecture de la région du Zaan : sa façade est en effet constituée d’un empilement des maisons traditionnelles que l’on trouve dans la célèbre région des moulins.

Les couleurs de nuance verte qui habillent l’hôtel de 40 mètres de haut sont à l’image des habitations de cette partie des Pays-Bas. Une maison « détonne » néanmoins : la maison bleue qui fait l’angle tout en haut de l’édifice. Ce n’est bien sûr pas le fruit du hasard. Cette maison fait référence au tableau de Monet La maison bleue, peinte à Zaandam en 1871 pendant son séjour dans la région.

La maison qui danse, Prague, République Tchèque

Crédit photo Miroslav Petrasko

Cette maison, conçue par les architectes Vlado Milunić et Frank O. Gehry, fait figure de pilier de l’architecture moderne de Prague. Le bâtiment s’inspire des pas de danse du célèbre couple de danseurs, Fred Astair (symbolisé par la tour de pierre) et sa partenaire Ginger Rogers (la gracile tour de verre). A l’époque de sa construction, en 1997, le projet suscite une vive polémique ; il est aujourd’hui admiré par de nombreux touristes.

L’immeuble compte 7 étages, et abrite notamment un restaurant et un hôtel de 21 chambres (que vous pouvez réserver ici).

Centre culturel Heydar-Aliyev, Azerbaïdjan

Ce bâtiment, à l’image d’un nautile, tout en courbes et rondeurs a de quoi étonner le visiteur. Un visiteur surpris, car l’édifice n’arbore pas de façade principale : il change en effet en fonction de l’angle avec lequel on l’aborde.

Ce centre culturel conçu par l’architecte Zaha Hadid et achevée en 2013 est une oeuvre symbolique pour le pays, et exprime une forme de reniement du passé. L’Azerbaïdjan a voulu en effet marquer sa rupture avec l’architecture soviétique rigide, en affirmant la culture azérie et l’optimisme d’une nation qui regarde l’avenir.

Découvrez le projet en image

Hôtel Marqués de Riscal, Portugal

Conçu par Frank Gehry (à qui l’on doit également le musée « Guggenheim »), ce bâtiment audacieux se dresse au milieu des vignes de la Rioja. Les 1800 m2 de plaques de titane qui recouvrent la structure futuriste sont teintés aux couleurs des bouteilles Marqués de Riscal : rose comme la robe du vin, argent comme la capsule et doré pour la maille qui enveloppe le tout. Dans cet hôtel hors du commun, 43 chambres et suites accueillent le visiteur dans un confort chic et confortable qui contraste avec la démesure extérieure de l’hôtel.

L’Eden Project, Royaume Uni

Ce site des Cornouailles abritait à l’origine une fosse d’argile laissée à l’abandon, de plus de 60 mètres de profondeur et d’une surface équivalente à 35 terrains de football. C’est aujourd’hui la plus grande serre du monde, qui offre au regard des sphères qui s’entrechoquent. Dessiné par l’architecte Nicholas Grimshaw, ce complexe environnemental permet de faire vivre plus d’un million d’espèces végétales différentes. Le squelette de ces bulles géantes est constitué de tubes en acier. Les panneaux sur la partie extérieure sont composés de coussins d’air, qui maximisent le rayonnement en ultraviolet de plantes.

L’Eden Project est devenu l’une des cinq principales attractions touristiques payantes du Royaume-Uni.

Le basket building, Etats-Unis

Crédit photo ©Barry haynes

Nous ne pouvions terminer notre voyage au pays de l’insolite sans évoquer l’architecture canard, dont le basket building est un digne représentant. Dans cette forme d’architecture, qui cherche à représenter la fonction du bâtiment, les architectes reproduisent fidèlement des personnages ou des objets. On aime ou on déteste, le moins que l’on puisse dire c’est que ces édifices ne passent pas inaperçus. A l’image de ce panier géant, posé sur la pelouse d’une petite ville de l’Ohio, siège de  l’entreprise Longaberger, qui fabriquent et commercialisent des paniers en osier.