Architecture et design

Le bambou, matériel de construction qui a la côte

Le bambou est une ressource naturelle avec beaucoup de potentiel : il pousse vite, il est solide, souple et économique. Il est également facile à transporter et durable dans le temps. Rares sont les matériaux qui peuvent se vanter d’avoir autant d’atouts. Focus sur les architectes qui utilisent cet acier vert du XXIème siècle.

Simon Velez, premier architecte à avoir conçu des structures permanentes en bambou

Simon Velez est un architecte colombien de notoriété planétaire. Il s’est fait connaitre avec son utilisation novatrice du bambou en tant que composant essentiel du bâtiment. Il jette son dévolu sur le bambou guadua (guadua anngustifolia), espèce endémique des vallées colombiennes. Avec cette espèce, il a imaginé une série d’assemblage de tiges de bambou et a développé un savoir-faire à la fois très spécifique et d’une grande précision.

Zeri pavillon à Manizales, Colombie

(cliquez sur les photos pour agrandir) 

Son secret ? Il ajoute du mortier ciment à l’intérieur du bambou. Avec cette technique, le bambou devient aussi solide que l’acier et ainsi, il laisse libre cours à sa créativité.

Crosswaters ecolodge à Nankun Moutain Reserve, Guangdong, Chine

Ses créations mixent harmonieusement le minéral et le végétal.

Anecdote : L’architecte Simon Vélez souhaite avant tout changer les mentalités colombiennes sur le bambou. Utilisé pour fabriquer des bidonvilles, le bambou a mauvaise réputation. Les œuvres gigantesques de M. Vélez permettent de lui rendre toute sa noblesse. Pari doublement gagné depuis que le code de la construction colombienne a approuvé le bambou comme matière première.

L’architecture végétale de Vo Trong Nghia

Vo Trong Nghia est un architecte vietnamien dont la vision repense l’architecture contemporaine. Il s’est fait connaître mondialement par ses créations architecturales durables.

Vo Trong Nghia ne construit pas uniquement en bambou, mais a toujours à l’esprit l’impact écologique. Ces conceptions sont bioclimatiques. L’utilisation du bambou dans les pays d’Asie du Sud permet de réduire les coûts de construction (vendu 1 € pièce) et est adapté au climat tropical. De plus, le bambou résiste aux tremblements de terre et aux cyclones. Des avantages qui poussent l’architecte à réaliser d’époustouflantes créations récompensées par des Awards.

Bamboo Wing à Vinh Phuc province, Vietnam

Résolument contemporain, les projets de Vo Trong Nghia aspirent à réconcilier l’homme et la nature. L’architecte espère inspirer sa génération à repenser la palette des matériaux à leur disposition ainsi que les formes de la construction.

Jardines de Mexico à Morelos, Mexico

Et demain, des villes entières en bambou

Le cabinet d’architecture chinois Penda publiait déjà en 2015 des plans pour la construction d’une ville de Anji, entièrement construite en bambou ! La région étant déjà réputée pour ses forêts de bambou, la construction de l’agglomération devrait voir le jour en 2023. Pour les fondateurs du projet, le bambou ouvre en effet le champs des possibles  : “L’état actuel des choses en termes d’organisation urbaine, de pollution atmosphérique et d’économie, demande que l’architecture repense les procédés de construction. Se servir de matériaux naturels comme le bambou, connectés à un système de modulation intelligente, autorise une grande liberté.”

crédits photo : Simon Velez website, Vo Trong Nghia website, explorimmo